Chronique N°23 : Phobos origines

IMG_20171001_144125_565.jpg

Titre : Phobos origines

Auteur : Victor Dixen

Genre : Dystopie

Date de sortie : 2016

Prix : 14,90 €

Nombre de pages : 300

Note : 4,5/5

Résumé :

A travers ce tome zéro situé entre le deuxième et le troisième. Nous suivrons le lourd passé des six pionniers qui ont été choisi pour le programme Genesis. Mais celui-ci qui apparaît comme un rêve pour tout le monde, n’est peut-être qu’une manigance organisée par les producteurs eux-même…

Mon avis :

Salut les Martiens ! 

J’espère que vous allez bien ce milieu de semaine. Pour ma part ça va, j’ai frôlé la panne de lecture à cause Frisson de Maggie Stiefvater (que j’ai mis en pause) mais Phobos a su me sauver aha. Comme vous pouvez le voir, une très bonne note pour une très bonne lecture, pas le coup de coeur et je vous explique pourquoi en dessous si ça vous intéresse…

C‘est vraiment un tome que j’ai trouvé intéressant sur plusieurs aspects. Bon malheureusement j’ai oublié qu’il fallait lire ce tome zéro entre le deuxième et le troisième, ne faîtes pas la même erreur que moi aha car pour lire le troisième c’est pas évident sinon.

Le premier point que j’aborde, c’est le fait de connaître un peu plus les pionniers. On a suivi le point de vue de Leonor depuis le début et forcément on a plus côtoyé les filles que les garçons donc c’est super. Ca a vraiment permis d’en savoir un peu plus sur leur caractère, les descriptions physiques et bien-sûr leur passé. Du coup ils détrônent carrément les filles puisqu’au final on en sait pas énormément sur le reste à part Leonor… J’ai trouvé quasiment toutes les histoires très touchantes et pas du tout clichées, ça dénonce vraiment certaines choses qui se passe dans les pays qu’on connaît le moins. On voit aussi qu’il y a encore eu des belles recherches de faîtes sur les cultures, les langues, les modes de vies étrangers et j’en félicite encore l’auteur parce que c’est toujours des bouquins complets qu’il nous propose. Je me suis dis que ce serait intéressant de vous faire un classement des personnages que j’ai préféré au vu de leur histoire donc le voici :

  1. Mozart
  2. Alexeï
  3. Marcus
  4. Samson
  5. Tao
  6. Kenji

Mais c’est vraiment seulement sur leur histoire parce que Alexeï sinon c’est le personnage que je déteste le plus dans tous les pionniers…

Ce qui est très bien aussi dans ce tome-ci c’est qu’on voit vraiment l’envers du décor. Comment Serena McBee a vraiment organisé son coup et ne les a pas choisi au hasard… C’est vraiment un personnage détestable parce qu’elle est vraiment égoïste et c’est une pourriture aha mais pour ma part, j’aime la détester, pas vous ?

Un point mineur mais j’ai trouvé ça marrant et encore une fois ça complète bien le livre, ça montre les recherches scientifiques faîtes par l’auteur. C’est bien sûr la petite question avec la réponse qu’on trouve à chaque fin de chapitre, vraiment amusant et à la fois ça nous apprend deux-trois petits trucs… Moi qui suis dingue de tout ce qui tourne autour de l’Espace, c’est génial.

Ce n’est pas une grande chronique mais je pense avoir fait le tour. Je suis très excité pour la sortie du quatrième et dernier tome en espérant que la fin sera à la hauteur de la saga entière. Je vous retrouve rapidement pour une autre chronique, je vous souhaite donc une bonne soirée et d’agréables lectures !

 

 

Publicités

Un commentaire sur « Chronique N°23 : Phobos origines »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s